A Quiberon et St Pierre Quiberon, toute l'info de la presqu'île

http://www.quiberon.info/

Petit matin (Vos Textes)

Ballade matinale sur un taxiway



criss... criss...


La terre est froide et humide. Une petite brume légère recouvre le sol, et chaque brin d'herbe cristallisé brille. La multitude des petites aiguilles de glace s'étale sous mes pas. Ma marche est rythmée par les crissements de cette herbe gelée.


criss... criss...


Le ciel est d'un blanc incertain et infini, et bas, comme ce ciel dont Brel disait qu'il fait l'humilité. Les balises jaunes défilent à ma droite. Les blanches à ma gauche.


Un rapace est juché sur l'une d'elle. Fier, immobile, beau comme une statue, il me regarde calmement.


Je m'arrête et je l'admire en silence. L'instant me semble une éternité, une heure, un instant. Je ne sais pas. Je n'ai conscience du temps qui passe que par le froid qui agace mon nez mouillé.


Puis l'oiseau se déplie, lentement, si lentement que la course du temps semble s'être ralentie juste pour le plaisir de regarder ces grandes ailes se déployer, se dérouler presque, sous mes yeux.


Mon regard est attiré par la plus grande des rémiges qui se détache fièrement des autres, à l'extrême pointe de ces ailes immenses. Les pattes puissantes accompagnent l'envol puis se cachent.


A peine un bruissement et l'oiseau me nargue de là-haut. Il virevolte, il tangue, il danse au rythme d'une ballade silencieuse. Que sont mes boucles et mes tonneaux devant ces arabesques, ce libre intégral que je suis des yeux en retenant ma respiration ?


Encore quelques pas de danse aérienne et l'oiseau disparait dans la brume.
Rideau.


Criss... Criss... Je reviens sur mes pas.


Ce matin j'ai volé par la pensée.

 

Alex Zainal de quiberon