A Quiberon et St Pierre Quiberon, toute l'info de la presqu'île

http://www.quiberon.info/

L'alcool au volant (Sécurité-santé)

Sécurité routière : alcool au volant



L’alcool est devenu depuis 2006, le premier facteur de mortalité sur la route. De nos jours, l’alcool est présent dans 10,5% des accidents corporels et dans 29% des accidents mortels. Les victimes des accidents avec alcool sont essentiellement les conducteurs alcoolisés et leurs passagers puisqu’ils représentent 85% des personnes tuées.

Ceux sont les jeunes qui sont le plus gravement touchés : les accidents avec alcool ont occasionné 38% des personnes tuées et 21% des personnes blessées hospitalisées chez les jeunes de 18 à 24 ans. De plus, la consommation de cannabis associé à l’alcool multiplie par 15 le risque d’avoir un accident.

DES RISQUES MAL ÉVALUÉS PAR LES CONDUCTEURS
Conduire sous l’emprise de l’alcool met en péril sa propre sécurité et celle des autres usagers de la route. Dès lors que l’on boit de l’alcool, le comportement se modifie. A partir de 0,5 g/l de sang, les risques sont réels pour la conduite, quel que soit le véhicule :
- rétrécissement du champ visuel,
- modification de la perception des distances et du relief,
- augmentation du temps de réaction visuelle,
- plus grande sensibilité à l’éblouissement,
- diminution de la vigilance et de la résistance à la fatigue,
- effet désinhibant qui amène le conducteur à sous-évaluer les risques et à transgresser les interdits.

À retenir :
Nous ne réagissons pas tous de la même façon après avoir bu de l’alcool.
Les effets de l’alcool sur le conducteur dépendent de la corpulence, de la quantité d’alcool consommée, du fait d’avoir mangé ou pas avant de boire... Il y a environ 10 grammes d’alcool pur dans un demi de bière, un ballon de vin, un verre de pastis, une coupe de champagne...

Combattre l’alcool au volant et sauver des vies
* "Sam, celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas !"
Pour ne pas gâcher la fête, il faut avoir le réflexe Sam ! Il faut penser à s’organiser et désigner avant de sortir « le » Sam, celui qui reste sobre et ramène ses amis sains et saufs après la fête. Un principe simple qui peut sauver des vies, et qui prouve que fête et conduite responsable sont conciliables.

* le réflexe : "Soufflez vous saurez"
Pour sauver des vies, les Français doivent poursuivre leurs efforts concernant le respect des limitations de vitesse, mais également toujours respecter une alcoolémie inférieure à 0,5 g/l de sang (soit 0,25 mg/l d’air expiré) avant de prendre le volant.

Après avoir consommé de l’alcool, l’acte de conduire met alors en péril la sécurité du conducteur, de ses passagers et celle des autres usagers de la route.

Pour s’assurer de son aptitude à reprendre la route en toute sécurité, l’autocontrôle d’alcoolémie avec un éthylotest est le geste et la solution pour savoir si l’on peut conduire après avoir consommé de l’alcool : « Soufflez, vous saurez ».

Vous pouvez acheter les éthylotests dans les grandes surfaces, les pharmacies, ...

Contact :
ww.securiteroutiere.equipement.gouv.fr
www.sortezrevenez.fr
www.soufflez-vous-saurez.fr



Lettre d'information de la mairiede Quiberon du 30 janvier 2009